Hitler and Churchill: Secrets of Leadership

20171115_134157.jpg

Hitler and Chruchill: Secrets of Leadership – Andrew Roberts

L’auteur dépeint un tableau contrastant deux figures majeures du 20ème siècle. Une dualité que tout semble opposer. Churchill, bourgeois-aristocrate, entame sa carrière politique dès 25 ans (en devenant le plus jeune membre du parlement britannique). Il marquera l’histoire lors de la seconde guerre mondiale, incarnant à lui seul l’opposition féroce de tout une nation. Alcoolique et bipolaire notoire, écrivain renommé (lui ayant valu un prix Nobel) et peintre à ses heures perdues, l’homme au chapeau melon, au nœud papillon et au cigare est un paradoxe vivant. Expressif, le maître des bon mots pouvait aussi bien déverser et transmettre son humour, son courage et sa détermination que sa tristesse. A la mort du roi Geroge VI, après la cérémonie officielle du gouvernement, le duc de Windsor écrit à la duchesse : « Personne n’a jamais pleuré en ma présence. Sauf Winston comme d’habitude.« 

De l’autre côté, l’auteur nous raconte un personnage froid, perdu qui, au contraire du premier, ne fumait pas et buvait seulement de l’eau. Enfant de la classe modeste à la vocation d’artiste brisée, Hitler tombera dans la politique tard, presque par hasard. Les disparités entre les hommes transpirent même jusque dans leur manière de gouverner : Churchill fait de la micro-gestion, gère chaque détail, tandis qu’Hitler se contente d’insuffler une vision, attendant que d’autres l’accomplissent.

Pourtant, au travers de cette rivalité fatale, de cette opposition fractale entre ombre et lumière, l’auteur souligne un lien. Une qualité que les deux hommes incarnent et partagent, le leadership. L’auteur décrit avec finesse les mécanismes différents que ces deux hommes emploient pour changer la destiné des peuples. Il porte également l’emphase sur les similitudes : la haute estime qu’ils avaient d’eux mêmes, l’importance qu’ils accordaient aux discours et à leur préparation ou les sacrifices qu’ils ont dû accepter pour continuer leurs trajectoires singulières.

Enfin, l’auteur dessine au fusain les contours et l’envers des deux hommes, semblant suggérer qu’ombre et lumière s’opposent tout autant qu’elles sont liées.

Publicités

Le Beau Livre de la Psychologie – W. E. Pickren (2014)

Le Beau Livre de la Psychologie - Du Chamanisme aux Neurosciences - Walde E. Pickren 2014

Le Beau Livre de la Psychologie – Du Chamanisme aux Neurosciences

L’habit ne fait pas le moine. Certes.

Pourtant, l’on ne pourra s’empêcher d’évaluer spécifiquement quelqu’un qui se présenterait en sandales vêtu d’une longue tunique maronâtre… et ce avec raison, car dans 99% des cas, c’est effectivement un moine. Ces heuristiques, ces stratégies automatiques et peu coûteuses pour notre cerveau sont le fruit d’une longue et complexe évolution et, la plupart du temps, nous facilitent la vie. Mais pas tout le temps… Dans ce cas, elles ont bien failli me faire rater ce « Beau Livre de la psychologie ».

J’ignore si le titre est volontairement ironique, mais il faut avouer que l’ouvrage est ne donne pas envie. Avec son allure mystique de recueil de contes enfantins, il faut se forcer pour lui donner sa chance de receler un contenu lumineux et rafraîchissant.

Ainsi, malgré les mauvais goût de l’éditeur, et le prix lui aussi rebutant (30€), cet ouvrage (issu la série des « le Beau livre De … ») fut une surprise, l’intérieur étant en quelque sorte le négatif de l’extérieur.

Syndrome de Munchäussen

Syndrome de Munchäussen

Ici, la psychologie est, – pour une fois, replacée à l’aune de l’Histoire. Et non pas l’histoire depuis Pavlov, Freud, les lumières ou même le moyen-âge. non, l’Histoire de l’humanité . En effet, cette science est enracinée dans les réflexions des hommes depuis le premier jour. Bien qu’aujourd’hui, les théories anciennes semblent dépassées, obsolètes, anecdotiques voir drôles, elles étaient le fruit d’une profonde motivation à la compréhension de soi-même. Pour y parvenir, ces hommes faisaient avec ce qu’ils avaient: les astres, les saisons, les lignes de la main, les bosses du crâne…

De plus, l’oeuvre de Pickren met en lumière le rôle et l’apport considérable des cultures orientales et asiatiques sur notre vision des émotions, des sentiments, et de l’humain en général. Il place chaque grande découverte, chaque grande théorie à égalité, une page pour chaque, par ordre chronologique, apportant une vision quasi-évolutionniste de la psychologie .

Ainsi, cet ouvrage est à parcourir au moins une fois, pour nous rappeler que l’on vient de loin, et que le chemin reste encore long.

Les Quatres Nobles Vérités du Bouddha.

Les Quatres Nobles Vérités du Bouddha.