Vocabulaire de la Psychologie – Henri Piéron

Vocabulaire de la psychologie - Henri Piéron (1951)

Vocabulaire de la psychologie – Henri Piéron (1951)

L’institut de psychologie de l’université Paris Descartes, d’où sortent chaque année des centaines de psychologues, s’appelle l’institut Henri Piéron. Problème ? Aucun de ces étudiants ne serait capable de dire qui est Henri Piéron.

Moi même, avant de tomber par hasard sur cet ouvrage chez un bouquiniste des quais de Seine, la question de qui était Piéron ne m’importait que très peu. Et pourtant… les critiques internationales présentes sur la quatrième de couverture sont tout bonnement dithyrambiques. A tel point que l’on se demande comment on peut avoir entendu le nom de Freud cité chaque jour durant les trois premières années d’études et jamais celui d’Henri Piéron, dont l’importance et la contribution à la psychologie semble tout aussi importante (et sans doute moins mystique). Voyez par vous-même :

« Ce Vocabulaire est un instrument de précision. Il rendra les meilleurs services à l’étudiant comme au psychologue professionnel »

« … Livre que garderont à portée de la main, pour une consultation quotidienne, tous ceux qui étudient la science de l’esprit. »

« Le Professeur Piéron et ses collaborateurs ont rendu un grand service à la psychologie »

Mais que contient-il ? Tout, un véritable dictionnaire décrivant aussi bien les lois mathématiques de la psychophysique, que la psychopharmacologie en passant par la terminologie complexe psychopathologique.

Ce livre est particulièrement savoureux de nos jours, tant il décrit des termes aujourd’hui désuets, soulignant pourtant que, déjà en 1951, un courant de la psychologie se voulait résolument scientifique, précis, et exhaustif. Quelques exemples :

Aphanisis :  Crainte de la perte de la capacité de jouissance sexuelle.

Idiotie amaurotique : Maladie familiale atteignant presque exclusivement la race juive et caractérisée par une idiotie profonde avec cécité congénitale. La survie prolongée est rare.

Dromomanie : Trouble névrotique caractérisé par une instabilité motrice et des impulsions irrésistibles à marcher, parfois à courir.

Dypraxie diagonistique : Syndrome de conflit entre l’acte voulu et l’acte réalisé: un verre, rempli par une main est vidé par l’autre (2 cas après section du corps calleux).

Psittacisme : Répétition de mots, de phrases ou même de notions qui n’ont pas été comprises par le sujet. Fréquent dans la débilité mentale.

Tribadisme : Pratique homosexuelle féminine (Syn. : saphisme)

Au final, l’une des critique résume bien ce que devait être cet ouvrage en son temps, et qui reste aujourd’hui un témoignage historique de l’avancée et de l’évolution de la psychologie.

« Le choix des termes est judicieux. Les définitions très claires indiquent plusieurs acceptions et donnent des explications intéressantes. […] L’ouvrage est d’une utilité incontestable pour tout lecteur d’ouvrages scientifiques ans le domaine de la psychologie et de la psychopathologie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s