Les Yeux Brouillés – Dialogue entre Art, Science et Philosophie

12885961_10154070365153545_489374639348213570_o - Copy

Les Yeux Brouillés – Vol. 1

Arrêtez de lire un instant et regardez autour de vous. Votre écran d’ordinateur, vos mains, votre bureau, votre clavier… Tout cela vous semble réel, non ?

Les sons que vous entendez, les couleurs que vous voyez vous semblent être bien là, dans ce monde extérieur, bien réelles… Et pourtant, elles ne sont que pure interprétation de votre cerveau. Les couleurs, les sons, les formes, rien de tout ceci n’a de sens… Et pourtant, il n’empêche, nous acceptons, sans même nous poser la question, l’hypothèse de la réalité du monde.

Quand je dis nous, j’exagère, car ce n’est pas une évidence pour tout le monde. Dans certaines pathologies psychiatriques, comme le trouble de dépersonnalisation / déréalisation, les patients savent que le monde est réel mais, pourtant, ne le ressentent pas comme tel. Et que dire d’un bon film, que l’on sait être de la fiction mais que, l’espace d’un moment, nous ressentons comme réel ? Ou encore, de nos rêves, pure construction de notre esprit, vécus également comme (trop) réels, ou des hallucinations expériencées par certains patients psychiatriques ou neurologiques… Quand on voit l’anxiété qu’elles peuvent générer, on en devient sûr : pour eux, ce n’est pas un film.

En fait, l’accès à la réalité n’est ni acquis, ni stable, ni évident. En fait, c’est la notion de réalité elle même qui est complexe, et qui mobilise depuis toujours les esprits des philosophes comme Platon, Descartes, Leibniz, Kant, Schopenhauer ou Nietzsche… et aujourd’hui, les neurosciences sont en train d’apporter un nouvel éclairage sur la question.

20160419_220101.jpg

Pour en savoir plus, je vous invite à lire ce premier numéro d’un nouveau magazine Bordelais, fondé par Marie Penavayre et Romain Quesnoy, dont le but est de rendre la connaissance plus accessible en mêlant art, science et philosophie. A l’intérieur se mélangent des articles écrits par des écrivains, des philosophes, des artistes, des scientifiques qui tous, à leur manière, tentent d’éclairer d’une petite lumière la question du rêve, de l’illusion et du réel.

Un très beau magazine, à la direction audacieuse et courageuse : je vous invite à soutenir ce projet en achetant leur magazine ou en vous abonnant à la page Facebook des Yeux Brouillés.

Facebook : https://www.facebook.com/LesYeuxBrouilles/

Commander en ligne : http://bit.ly/1Rycru7

 

 

Publicités

40 questions et réponses sur les rêves

40 Questions et réponses sur les rêves -  J. Montangero (2013)

40 Questions et réponses sur les rêves – J. Montangero (2013)

 

Le questionnement sur les rêves existe depuis littéralement des millénaires. Quel est l’utilité de ce phénomène commun à tous les hommes ? A  défaut de trouver une réponse claire, certains se sont plus récemment intéressée aux mécanismes qui sous-tendent le rêve.

De nombreuses théories existent : les anciens proposaient l’idée selon laquelle le rêve contenait un message venu de l’extérieur (le plus souvent des dieux) et qu’il nous informait, d’une manière plus ou moins cachée, sur le futur (prémonition, …). Freud, en 1900, à la parution de son premier ouvrage grand public, fait mine de chambouler cette proposition et remplace les dieux par un autre concept finalement tout aussi mystique; l’inconscient. Le rêve servirait à libérer les pulsions contenu dans le ça, en les masquant pour passer la censure du surmoi. Quelques années plus tard sont découverts les stades de sommeils et leurs particularités neurophysiologiques. Les chercheurs tentent alors une explication rationnelle, physique : naissent alors des théories célèbres, qui seront tronquées, mélangées, dénaturées pour devenir des faits pseudo-scientifiques admis que chacun se plait à raconter à son voisin :

  • on ne rêve que pendant le sommeil paradoxal,
  • le rêve sert à consolider les événements vécus dans la journée,
  • Le rêve dont on se souvient ont étés rêvés pendant les quelques dernières secondes de sommeil,

Ces données, que l’on entend au détour des « se-coucher-moins-bête » ou « science-facts » peuplant le net, sont pour la majorité incomplètes ou fausses.

40 questions et réponses sur les rêves explique parfaitement bien la réalité (ou non) de ces notions, de ces concepts et de ces théories. L’ouvrage est miné de références, de sources, et le texte impressionne par sa clarté. A coté, les livres pseudo-modernes comme « La nouvelle interprétation des rêves » (Tobie Nathan, 2012) font sourire (je reviendrais dans un autre article sur la « théorie » de ce dernier). Le Pr Montanegro, thérapeute cognitivo-comportemental, a fourni un travail exceptionnel en regroupant ses recherches et ses connaissances dans le domaine.

Ce livre est adapté aussi bien pour le neuroscientifique, qui trouvera un résumé sérieux et détaillé que pour le profane, pour lequel il ne présentera aucune difficulté d’appréhension. A conseiller vivement pour ce que le mystère du rêve intéresse !